Portes de Sainte-Sophie

0
63

La belle porte près de la mosaïque de Justinien, Constantin et Jésus, remonte au 2 ème siècle avant JC. La porte aurait été apportée d’un temple païen de Tarse par Théophile au IX e siècle. La porte est ornée de motifs géométriques et végétaux et porte des monogrammes des empereurs. Il était utilisé par les empereurs dans les liturgies.

À Sainte-Sophie, trois portes du narthex extérieur qui symbolisent la Sainte-Trinité cèdent la place au narthex extérieur à cinq portes. De là, neuf portes mènent au cœur de l’église.

La plus grande porte (7 mètres de haut) est en chêne et possède un cadre en bronze. C’est la porte la plus magnifique parmi les portes de Sainte-Sophie, qui étaient jusqu’à 40 à l’époque byzantine. La porte de l’empereur aurait été faite des bois de l’arche de Noé.

La porte de l’empereur
C’est la plus grande porte de Hagia Sophia datée au 6ème siècle, qui fournit le passage à la structure principale de la section intérieure de narthex. La porte de l’Empereur mesure 7 mètres de long et est en chêne et possède un cadre en bronze. Les feuilles de la porte sont recouvertes de plaques de bronze. La porte n’avait été utilisée que par l’empereur et sa suite. Les références est-romaines indiquent que la porte pourrait être faite des bois de l’arche de Noé ou du bois de la poitrine dans lequel les plaques saintes juives sont conservées.

Au-dessus de la porte, on trouve une boîte en métal attribuée comme un cercueil . Selon la légende, une impératrice byzantine qui avait peur des tremblements voulait être enterrée dans un cercueil en métal. Cependant, sa dernière volonté semble être en vain en raison des trous sur elle. Sur le cercueil, vous pouvez voir aussi un relief d’un oiseau sur un trône et un passage ouvert de l’Evangile.

La porte de Nice
C’est l’élément architectural le plus ancien qui a été utilisé comme compilation à Hagia Sofia, qui est datée du IIe siècle av. J.-C. et située à la sortie sud du narthex intérieur. La porte est ornée de motifs végétaux et géométriques qui avaient été retirés d’un temple païen appartenant à la période antique de Cydnus et apporté par l’Empire Théophile (829-842) et placé à son emplacement actuel en 838. Les empereurs de l’Est romain la période entrait dans le narthex intérieur par cette porte connue sous le nom de la porte de Nice ou de la porte vestibule et passant à la structure principale de celle-ci dans les cérémonies royales. L’Écriture de « Dieu et Christ nous aide », les mots de l’empereur Théodose, l’empereur Michael, l’empereur Théophile, l’impératrice Théodora et Michael Niktion et les monogrammes représentant l’année 838 sont inscrits sur les feuilles de la porte de bronze.

La porte en marbre
La galleria du sud qui était utilisée pour les réunions solennelles par les fonctionnaires du patriarcat est séparée de la galleria occidentale par une porte en marbre. La porte est considérée comme deux portes individuelles de la galerie ouest et il y a des motifs de plantes, de fruits et de poissons dans les panneaux à sa surface. On dit qu’un côté de la porte représente le paradis tandis que l’autre représente l’enfer. Le site entré par la porte a été utilisé comme lieu de réunions solennelles et de résolutions importantes des responsables du patriarcat, ainsi que des résolutions concernant les affaires religieuses de l’État depuis Hagia Sophia était une église impériale. L’Assemblée synodale de l’Empereur Manuel Komnenos Période est connue pour être rassemblée ici aussi en 1166. Les résolutions de la réunion écrites sur des plaques de marbre sont suspendues au mur du narthex extérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here